Notre activité

Chirurgie du regard et des paupières
Chirurgie de la myopie
La Cataracte
Les Glaucomes
Chirurgie du larmoiement
Cernes et Botox
La DMLA

 

Nous contacter

Pour tout renseignement ou prise de rendez vous, vous pouvez nous contacter par e-mail en utilisant le formulaire de contact

 

Contact : centre.ophtalmologique.stpaul@gmail.com

Tél: 01.48.04.03.02 (lundi au samedi de 8h à 20h)


Ou vous pouvez vous rendre directement dans nos locaux :

Centre Ophtalmologique
Saint Paul - Bastille

19, rue Saint Antoine - 75004 PARIS

Tél : 01 48 04 03 02
Fax : 01 48 04 03 01

 

 


Partager



LES PAUPIERES SUPERIEURES TOMBANTES

LE PTOSIS

Qu'est ce qu'un ptosis ?

Le ptosis, ou ptose palpébrale ou encore blépharoptôse, est la chute de la paupière supérieure, résultant d'un déficit du muscle releveur de la paupière supérieure ou d'une désinsertion de ce muscle. Le muscle releveur assure l'ouverture volontaire de la paupière supérieure et donc des yeux. La ptose peut toucher une ou deux paupières.

Quelles sont les causes de ptosis ?

On distingue plusieurs causes :

  • Les ptosis congénitaux, les plus fréquents, présents dès la naissance et liés à une anomalie congénitale du muscle releveur de la paupière supérieure. Ils peuvent être associés à un strabisme.
  • Les ptosis aponévrotiques, observés à partir d'un certain âge, sont la conséquence d'une désinsertion de l'aponévrose (terminaison) du muscle releveur. Ce "décrochage" musculaire est lié à l'âge et à un relâchement involutionnel des tissus. C'est un cas de figure relativement fréquent.
  • Les ptosis d'origine neurologique, dans lequel la faiblesse du releveur de la paupière résulte d'une interruption de la commande nerveuse, donc du nerf qui commande le muscle releveur. Les deux causes les plus fréquentes sont une paralysie du nerf oculomoteur (III) ou un syndrome de Claude Bernard Horner.
  • Les ptosis d'origine musculaire, qui résultent d'une anomalie de la transmission neuromusculaire comme dans la myasthénie, ou d'une atteinte myopathique comme dans la dystrophie myotonique de STEINERT et les myopathies oculaires.
  • Les ptosis mécaniques, liés à un poids mécanique pesant sur la paupière supérieure et observés en cas de tumeur ou d'œdème (gonflement) de la paupière.
  • Les ptosis traumatiques, liés à un traumatisme oculaire ou orbitaire.

Y'a t'il des complications éventuelles au ptosis ?

En cas de ptosis congénital chez le nourrisson ou l'enfant, la chute de la paupière supérieure occultant l'axe visuel peut entrainer une amblyopie de privation (défaut de maturation du système visuel).

Quel est le traitement du ptosis ?

Il est essentiellement chirurgical, avec deux techniques principales. La première consiste à faire un raccourcissement ou une plicature (pliage) du muscle releveur, la paupière supérieure est ensuite raccrochée à ce muscle. La seconde technique consiste en une suspension de la paupière aux muscles frontaux.

Généralement, la seconde méthode est employée lorsque la première n’a pas eu de succès ou que le muscle releveur est trop faible.

L'intervention se pratique sous anesthésie locale

 

LA BLEPHAROPLASTIE SUPERIEURE

Quelle différence avec le ptosis ?

Dans ce cas de figure, le bord de la paupière supérieure ne cache pas la pupille, et donc l'axe de la vision. La gêne visuelle est moindre. Il s'agit, le plus souvent, d'un excédent de peau qui pèse sur la paupière du haut, et qui comble le creux situé entre le sourcil et la ligne des cils.

Quel est le traitement ?

Le traitement est là aussi chirurgical. Il consiste à retirer le croissant de peau en excès. Le geste s'effectue sous anesthésie locale avec une légère sédation, au sein d'un bloc opératoire, au cours d'une hospitalisation de courte durée (une demi-journée).

Les fils de suture sont cachés dans le pli de la paupière. Un gonflement ou un aspect légèrement bleuté de la paupière supérieure sont perceptibles la première semaine après l'opération. Une simple monture de lunettes masque aisément ces suites opératoires cosmétiques.

 

Quels sont les soins postopératoires ?

Les fils de suture sont retirés entre le 5ème et le 7ème jour postopératoire, en fonction de la consultation du lendemain de l'intervention chirurgicale. Une éviction sociale de tout au plus une semaine est conseillée.

Une application de pommade antibiotique dans le pli de la paupière supérieure au niveau de la cicatrice est prescrite, ainsi que l'instillation d'un collyre antibiotique pendant un mois. 
Le maquillage de la paupière opérée est autorisé passée la 2ème semaine postopératoire.

 

LES PAUPIERES INFERIEURES : POCHES ET CERNES

L'involution des paupières inférieures avec l'âge se manifeste sous forme de poches graisseuses pendues au bord libre des paupières inférieures, telles des "valises". Ces poches correspondent à une hernie de la graisse située dans l'orbite. L'enveloppe de cette graisse étant distendue. Sous la poche, se dessine une ombre, sous forme d'un sillon pigmenté, ombré, noirâtre, que l'on appelle plus communément le cerne.

Le traitement du cerne et de la poche fait appel à une technique de bléharoplastie inférieure.

LA BLEPHAROPLASTIE INFERIEURE

LA BLEPHAROPLASTIE DES 4 PAUPIERES

 

LES MALPOSITIONS DE PAUPIERES

L'ENTROPION ET L'ECTROPION

A quoi correspond un ectropion et un entropion ?

L'ectropion est une éversion du bord libre de la paupière, en général inférieure, amenant le globe à perdre son contact avec la paupière.

L'entropion est un déplacement en dedans du bord libre de la paupière, le plus souvent inférieure, amenant les cils à frotter sur le globe oculaire.

Quelles sont les causes ?

La cause la plus fréquente est involutionnelle, liée à l'âge et à un relâchement des tissus.


La seconde cause est d'origine cicatricielle, liée à une brûlure, une plaie de la paupière, une maladie de la peau ou un trachome (maladie endémique dans les pays en voie de développement dûe à une bactérie Chlamydia Trachomatis).

Y'a t'il des complications de ces malpositions ?

Ces malpositions des paupières peuvent être source d'irritation cornéenne et conjonctivale (oeil rouge), de sensation de corps étranger (grain de sable), d'érosion ou d'abcès de la cornée.

Quel en est le traitement ?

Le traitement fait appel à la chirurgie sous anesthésie locale. L'acte chirurgical consiste en une remise en tension des paupières, de manière à réaligner le bord libre palpébral, en refixant le tendon amarrant la paupière au rebord osseux orbitaire.

 

LES LESIONS DE PAUPIERES

LE CHALAZION

Qu'est ce qu'un chalazion ?

Le chalazion est un kyste inflammatoire développé au dépend  des glandes de Meibomius situées dans les paupières. Le chalazion forme une petite boule de consistance ferme située sous la peau et pouvant être douloureuse. Il se forme lorsque le petit canal qui draine une glande de Meibomius se bouche.

Il peut arriver que les chalazions deviennent chroniques ou récidivants.

Quelles en sont les causes ?

Ils peuvent être la conséquence d'une blépharite dûe à un manque d'hygiène oculaire ou dune sécheresse oculaire.

On soupçonne parfois l'allergie, ou bien la pollution atmosphérique d'être à l'origine de l'irritation oculaire.

D'autres évoquent un acarien, le Demodex folliculorum, parasite des glandes sébacées et des follicules pileux d'en être à l'origine (un prélèvement de cil et une analyse peuvent en révéler la présence).

Quel est le traitement ?

Tout d'abord il est important de traiter le chalazion dès que possible, avant qu'il ne s'enkyste.

Le traitement médical comprend généralement une pommade ophtalmique et/ou un collyre associant un anti-inflammatoire et un antibiotique, afin de stopper l'inflammation.

Le traitement d'entretien afin d'éviter les récidives et de traiter le terrain sous-jacent consiste à effectuer dessoins de paupières en nettoyant quotidiennement les paupières avec des lingettes, en appliquant des compresses ou un gant d'eau chaude, le soir, pour liquéfier le contenu des glandes bloquées. Ensuite il faut masser les paupières afin de faire sortir ce liquide. Une hygiène rigoureuse et constante est indispensable pour éviter que le chalazion ne réapparaisse. Pour cela, il est important de changer régulièrement les draps du lit, ou au moins la taie d'oreiller, et de se laver les mains plusieurs fois par jour.

Le traitement chirurgical est indiqué en cas de chalazion enkysté non inflammatoire, quand le chalazion est devenu une petite masse de consistance ferme, non douloureuse et non rouge. L'incision se réalise en environnement stérile dans une salle blanche, dédiée à des gestes de petite chirurgie avec des packs de chirurgie à usage unique. Le geste est réalisé sous anesthésie locale simple et dure moins de 30 minutes. Pour des questions d'esthétique, cette incision a le plus souvent lieu sous la paupière afin de ne laisser aucune cicatrice cutanée.

 

L'ORGELET

L'orgelet est une infection du follicule pilo-sébacé du cil, sorte de furoncle du cil, généralement causé par le Staphylocoque doré. Il est bien plus rare que l'affection voisine, le chalazion. Il s'observe à tout âge mais plus souvent chez l'adulte. L'orgelet forme une petite boule rouge et douloureuse, centrée sur un cil qui contient du pus.

On retrouve cette pathologie dans le langage commun sous le nom de compère-Loriot.

Le traitement consiste en l'hygiène palpébrale associée à une antibio-corticothérapie locale pendant 10 jours. En cas d'échec du traitement médical, on aura recours à l'incision chirurgicale de l'orgelet.

 

TRAITEMENT LASER DES LESIONS DE PAUPIERES

 

Xanthelasmas

Papillomes

 

Syringomes

 

Hydrocystomes

Molluscum contagiosum


Posez votre question
Prénom et ville :
Email :
Question :